Catégories en carton

jeudi 19 janvier 2012

AÉCG - CETA

(Illustration à venir. Ce post est un peu différent et vous concerne si vous êtes Canadian ou si vous habitez dans un pays membre de l'Union européenne... Illustration will come, I'm in a hurry! That said, please take the time to read this especially if you're canadian or live in the European union.)

-------------------------------------------------------------------------------
AÉCG est un acronyme pour l'Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne. En anglais, c'est CETA (Comprehensive Economic and Trade Agreement). C'est un accord de libre-échange en négociation depuis 2009, qui pourrait être signé très bientôt. Il imposerait des modifications aux politiques des gouvernements impliqués, de façon à favoriser et protéger les profits de grandes multinationales. Notons que la population générale est gardée dans l'ignorance quant au contenu de l'entente. La majorité des informations connues proviennent de fuites de documents.

L'accord prévoit ouvrir aux entreprises européennes les secteurs d'activité présentement publics, incluant ceux couverts par les provinces et les municipalités. Cela mettrait en jeu des choses aussi vitales que notre système de distribution d'eau.

Il priverait les municipalités et les provinces du droit de dépenser en priorité dans le marché local pour leur approvisionnement.

Il entraînerait aussi une intensification de l'exploitation de nos ressources naturelles: forêts, mines, pétrole sale, eau, poisson... Il permettrait aux compagnies européennes de poursuivre le gouvernement si celui-ci prend des mesures pour protéger l'environnement, sous prétexte que cela nuit à leurs investissements.

L'AÉCG aurait vraisemblablement des conséquences désastreuses sur les services à la population, sur l'environnement et sur nos droits démocratiques, pour ne nommer que ces enjeux.


Mais je ne vous demande pas de me croire sur parole.
-----------------------------------------------------------
Un excellent résumé d'un article critique écrit par Maude Barlow, présidente nationale du Conseil des Canadiens, et paru dans le Globe and Mail (en anglais)

Un vidéo d'une conférence de presse des députés québécois Amir Khadir (Mercier), Louise Beaudoin (Rosemont), Lisette Lapointe (Crémazie) et Pierre Curzi (Borduas), avant le passage en commission parlementaire de Pierre-Marc Johnson, le négociateur de l'accord mandaté par le gouvernement du Québec. Cet extrait fait très bien ressortir les dangers inhérents à l'AÉCG et l'opacité totale du processus de négociation.

Ce qu'avait à dire Pierre-Marc Johnson: « tout est sur la table »

Une perspective européenne sur l'accord. On y lit que l'AÉGC ne sera pas plus à l'avantage des européens que des canadiens dans l'ensemble. Il est plutôt conçu pour servir les intérêts d'énormes multinationales.

Pour en savoir plus:
le Conseil des canadiens
le Réseau pour le commerce juste


Agir!
----------------------------------
Signez la pétition sur le site de l'Assemblée nationale du Québec. Elle se termine le 26 janvier!

Imprimez et faites signer la pétition du Conseil des canadiens
Ou signez-là en ligne (en anglais)

Parlez-en autour de vous. Parlez-en à vos élus. Convainquez votre municipalité et/ou votre commission scolaire de demander à être exclue de l'accord.



-------------------------------
ENGLISH
-------------------------------
CETA is short for Canada-European Union Comprehensive Economic and Trade Agreement. It's a free-trade agreement that's being negotiated since 2009 and could actually be signed real soon. The negociation process involves CEOs and investors, while keeping the general population completely in the dark.

What is known about it, which is largely due to leaked documents, gives us a lot of reasons to worry. CETA is way more than a free-trade agreement in its strict sense, because it aims to sneak beyond borders to change government policies not directly related to trade, in a way that would advance corporate interests. It would threaten the public sector by opening it to direct competition from european companies, at all levels: federal, provincial and municipal. That means things as essential as our water distribution system could be privatized. The deal's negociators even want it to allow companies to sue the government when a law is passed or a decision taken that undermines their profits! CETA is an awful idea that would have disastrous consequences on services to the population, our environnement and our democratic rights, to name only a few issues.


But you don't have to take my word for it...
----------------------------------------------
Here's a critical article written by Maude Barlow, national chair of the Council of Canadians, in the Globe and Mail.

For a lot more information:
the Council of Canadians
the Trade Justice Network


Take action!
---------------
Sign the petition on the website of the National Assembly of Québec (in french). Ends on January 26th!

Sign the petition of the Council of Canadians.

Talk about CETA around you. Tell your lawmakers about it. Convince your municipality and/or schoolboard to seek an exemption from the agreement.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire